Samedi 21 juillet 2018 – 19h30 – Balaruc Les Bains

‘LONGING FOR GRAVITY’
(La Buissonne, Label Ophelia, 2016),
Deuxième opus jazz du David Eskenazy Trio, est un ciel d’orage filmé au ralenti, où se déploient lumière et tourment, éléments contraires en friction, qui s’incarnent en une oeuvre envoûtante, puissante et introspective.
La musique de l’album est faite de compositions originales de David Eskenazy où se mêlent, dans une écriture affirmée et novatrice, de multiples fragments d’influences : conduites de voix baroques, cadences de musiques traditionnelles, turbulences harmoniques du romantisme, puissance électrique du rock, science du gimmick et de la mélodie pop.
Les envolées inspirées de Clément Griffault, le jeu volcanique et articulé de Julien Grégoire, et la puissance terrestre de la contrebasse de David Eskenazy, donnent chair à cette vision esthétique singulière où le raffinement formel est étayé par la puissance de l’interprétation et des mouvements improvisés.

Vidéo

David Eskenazy [Contrebasse]

David Eskenazy est un musicien français né en 1977 en Normandie. Il s’initie dès l’âge de 12 ans aux multiples facettes qui deviendront plus tard les composantes essentielles de son identité musicale : voix, guitare, harmonie, écriture musicale et arrangement… autant d’aspects qu’il met rapidement à l’épreuve à travers ses premières expériences en groupe. A l’ âge de 16 ans, Il aborde ensuite la contrebasse et la basse électrique qui le font intervenir comme sideman auprès de jazzmen tels que Jean René Dalerci, Jérôme Petitgirard, Stéphane Dumont et Daniel Thierry en Normandie. Il découvre émerveillé à travers ces premiers modèles la richesse des possibilités harmoniques et rythmiques de cette musique. Parallèlement David se passionne pour la musique brésilienne. En tirant sur le fil de la bossa nova, il découvre une pléiade d’artistes et ne manque pas de travailler avec passion et acharnement les finesses de cet univers musical.
En 1999 il s’installe à Montpellier. C’est dans cette ville du sud qu’il crée Samba so, un tour de chant en solo ( guitare et voix ) de Musique Populaire Brésilienne et d’improvisation (album retrato em.branco e preto). Ses projets de création l’amènent travailler avec de nombreux artistes reconnus tels que Michel Bismuth, Frederic Tari, le trio Zéphyr, Pascal Corriu, Véronique Lherme, Fred Breton, le duo Patrice Soletti/Aurélien Besnard, Damien Fadat, Dominique Rieux, Tony amourou, Laurent Audino, Olivier Roman Garcia, Pierre Leydier, Jacques Lyprendi, François-Xavier Corsi, …
Dans ses projets de création, il aime créer la rencontre d’univers esthétiques très contrastés entre les musiques afro-latines, le jazz, et une écriture résolument contemporaine. On peut citer parmi ses créations « la suite Berskn », une composition originale écrite pour dix musiciens qui fut créée au théâtre de la Vista à Montpellier en 2003, le projet « Salsamba », un travail d’arrangement de standards Brésiliens pour orchestre « façon cubaine » en 2004, plusieurs pièces de musique de chambre pour trio à cordes ( ‘tardif’ ), quatuor à cordes, guitare et flûte, et « Frontières liquides » une pièce contemporaine pour quatuor à cordes et duo de musique improvisée ( Aurélien Besnard/Patrice Soletti , du label Rude Awakening ) qui fût créé au festival de musique classique « les nuits de Sainte Anne à Montpellier ». En mars 2006, il fonde le « poésismic trio », un trio de jazz déjanté aux influences colorées du brésil et de Cuba. Entouré de Gustavo Ovalles, percussionniste acolyte du grand pianiste Omar Sosa (percussions) et de Fred Breton (claviers), il enregistre l’album « sors par là ! » dont il signe toutes les compositions. En Octobre 2007, création mondiale de son oeuvre musicale dans l’ espace  « Ballet pour 12 cors », commandée par le Festival Montpellier Quartiers libres au cloître des Ursulines, Centre chorégraphique de Montpellier en octobre 2007. De nombreux projets sont en préparation.
Parallèlement à ses activités artistiques, il développe constamment son projet pédagogique autour du chant en groupe, abordant un ensemble varié de thématiques ( improvisation, rythme et voix, langage mélodique de l’improvisation, Circle Songs etc.).

Il développe à travers ces rencontres et projets éclectiques sa personnalité de musicien de scène et la recherche d’une esthétique hybride en tant que compositeur et arrangeur. Ses recherches et expériences musicales sont la nourriture première de son propos de pédagogue.

Clément Griffault [Piano]

Clément Griffault débute le piano avec un double cursus classique et jazz à l’école de musique de Cahors. Encouragé par Diane Reeves au festival Jazz in Souillac à 11 ans lors d’un concert en trio donné avec ses frères, il intègre le conservatoire de Toulouse en cursus musique-étude. Clément Griffault est ensuite admis au conservatoire national supérieur de Lyon en piano classique ou il obtiendra son Master en 2010. Puis il étudie au CNSM de Paris l’improvisation au clavier. Il à l’occasion de travailer le grand répertoire en cours de perfectionnement avec entre autres Jean-Claude Pennetier, François-René Duchable, Paul Badura Skoda, Aldo Ciccolini…

Il se consacre alors entre sa carrière de soliste, de chambriste et de pédagogue. Depuis 2012 il suit une formation d’ingénieur du son et intègre ces nouveaux outils dans son approche musicale. Passionné à la fois par la musique écrite et par l’improvisation, Clément Griffault a toujours défendu l’idée de pouvoir s’exprimer de manière complémentaire à travers ces deux différentes approches de l’interprétation. Il à notamment partagé la scène jazz et travaillé avec Paul Lay, Sangoma Everett, Crestiano Toucas, Mathieu Verlot, Antonio Arnedo, Corey Harris. Clément Griffault est soutenu par l’ADAMI, le Mécénat Musical Société Générale et l’Académie Musicale de Villecroze.

JulienGrégoire [batterie]

Né en 1985, Julien Grégoire commence la musique et la batterie à l’âge de neuf ans dans des écoles de musiques montpelliéraines . A quinze ans il rentre au Conservatoire National de Région de Montpellier en percussions classiques et évolue rapidement dans des formations rock et jazz traditionnel.
Après avoir obtenu le BAC F11 (section musique) en 2003, il s’inscrit au CNR de Perpignan dans la classe de batterie d’André Mallau et dans la classe de jazz de Serge Lazarevich.
Il obtient dans ce conservatoire le Certificat de Formation Musicale en 2005, le Diplôme d’Etudes Musicales de batterie en 2006 et le DEM jazz en 2007.

Tout au long de son parcours musical, Julien Grégoire se sensibilise au jazz et à la musique improvisée notamment grâce à des rencontres avec les musiciens Dave weckl, Julien Lourau, Bojan Z, Karim Ziad, Enildo Rasua, Joël Allouche , Alfred Vilayleck, Steve Coleman, Ari Hoenig.
Actuellement résidant à Paris, il se produit régulièrement avec des groupes tels que le Melquiadès quartet, le Grand ensemble KOA, le Alfred Vilayleck NeoJazz Quartet, YODA quintet, Ethioda et aussi avec le chanteur occitan Joanda.
En 2012 il crée un groupe, le « Watcher hill jazz quartet ».

  • Previous ProjectJean-Charles Agou & Emmanuel Pi Djob

  • Next ProjectFranck Nicolas Trio Soleil & invités